Gravure et coins à la Monnaie de Paris
(page réalisée à partir du site de la Monnaie de Paris http://www.monnaiedeparis.fr)

 

 

Atelier de gravure

Atelier des tours à réduire

Balancier d'Austerlitz

Magasin des coins

>>> Retour vers site principal

 

 

 

Atelier de Gravure

Lieu de création, l'atelier est dirigé par le Gérard BUQUOY, dont la signature sur les monnaies est le fer à cheval.


Vue générale de l'atelier de la Gravure.

 


Échoppes

Burins, ciselets,… les outils du Graveur.

 

 

 


Maquette au crayon : projet présenté au client.

 


Maquette sur ordinateur (DAO) et mise en place des textes.


Taille directe dans l'acier. Ici, un Calendrier.

 


Taille au burin. Travail avec verres grossissants.

 


Gravure d'un portrait en creux, d'une manière inversée.

Préparation de la surface.

 

 


Depuis des siècles, les graveurs utilisent un établi enveloppant.

 


Retouche finale à l'échoppe d'un outillage (appelé coin).

Coins terminés : "Cérès" et "Feux de l'amour".

 

>>> Retour

 

 

 

Atelier des tours à réduire

Le graveur réalise un modèle agrandi en plâtre, puis ce modèle est copié dans l'acier à l'échelle de la médaille grâce au tour à réduire.


Modelage du sujet en pâte à modeler.

 


Retouche du modelé du modèle en plâtre.

Retouche du modèle, puis durcissage de la surface.

 

>>> Retour

Le modèle tourne et un palpeur capte les creux et bosses, et les transmet au pantographe.

 


Le pantographe actionne une fraise qui copie en petit les creux et bosses .

La fraise taille en petit un outil, qui a les mêmes creux et bosses que le modèle.

 

 

 

 

 

 

Balancier d'Austerlitz

Presse à vis, construite dans le bronze de canons pris par Napoléon à Austerlitz (2 décembre 1805). Elle produit par enfonçage les outillages monétaires (appelés coins) à partir des originaux. Les outillages monétaires sont ensuite envoyés à l'usine de Pessac pour frapper les monnaies.


L'estampeur devant la presse.

 

Mise en place avant enfonçage.

Enfonçage du coin.

 


Contrôle du coin obtenu.

Le balancier et les coins enfoncés.

 

 

 

>>> Retour

 

 

 

 

 

 

Magasin des coins

Ce magasin, non visitable par le public, contient tous les outillages (appelés coins) servant à la frappe des médailles depuis Charles VIII. L'outil le plus ancien est "la conquête de Naples" en 1475. Le magasin contient 250.000 outillages concernant 25.000 sujets. Il renferme une grande quantité de sujets historiques et modernes.


Allée centrale du magasin.

 


Une demi-travée.


Présentation des coins.

 

>>> Retour

 

>>> Retour vers site principal