Olivier Bouba-Olga

Portrait de chercheur

D’étudiant à professeur, il se définit comme étant un « pur produit poitevin ». En poste depuis 1999, outre les heures de cours qu’il dispense, il s’investit pleinement dans la recherche appliquée (ses recherches répondent notamment à une demande émanant d’acteurs hors université). Ses domaines de prédilection sont l’économie de l’entreprise, l’économie de l’innovation ou encore la géographie économique.

Olivier Bouba-Olga

Olivier Bouba-Olga

Olivier, pourquoi avoir choisi ce métier ?

Si j’ai choisi ce métier c’est avant tout pour la liberté qu’on a, c’est peut-être de moins en moins vrai d’ailleurs… C’est un monde dans lequel on peut s’épanouir professionnellement sans aucune pesanteur hiérarchique, on fait les choses parce qu’on le décide, c’est pour ça que je suis bien dans ce monde là. Clairement ce qui me passionne le plus c’est la recherche : on répond à des demandes, nos interlocuteurs, nos lecteurs, sont satisfaits parce que ça leur apporte un éclairage en termes d’action publique, utile socialement. D’une certaine manière, faire de la recherche c’est rester un éternel étudiant, on découvre, on apprend, avec l’impression d’avancer et de ne jamais tomber dans la routine.

Des aspects qui vous plaisent moins ?

Dans le cadre des responsabilités administratives que j’assume, je ressens parfois une inertie un peu pesante, la patience est de mise, mais je reste convaincu qu’on peut faire bouger les choses. A cela s’ajoute ce que j’appellerais le revers de la médaille de la liberté qu’on a, avec des métiers aussi prenants, on se doit de poser des limites claires et apprendre à dire non.

Comment l’Université de Poitiers vous a séduite ?

Je suis un pur produit poitevin, j’ai fait mes études ici parce que mes parents n’habitaient pas loin, puis j’ai enchainé mes années de recherche, toujours à Poitiers. Arrivé à la trentaine, la vie de famille a clairement été un déterminant sociologique à ma sédentarité professionnelle. Je suis passé professeur il y a à peine un peu plus d’un an, j’ai eu quelques offres, dont une à Tours, mais je préférais rester à Poitiers également pour la taille de la ville. C’est un luxe extraordinaire d’être à dix minutes de son lieu de travail, sachant que je vais très régulièrement à Paris ou collabore avec  des universités de plus grandes tailles, comme Toulouse en ce moment, même à distance.

Pourquoi l’économie  ?
J’ai choisi cette filière après mon baccalauréat car je savais qu’il y avait des débouchés, davantage qu’en sociologie ou psychologie. Je m’intéressais déjà à la compréhension du monde social, le comportement des acteurs, des individus. Mais de là à dire que je savais que je travaillerai dans l’enseignement supérieur, absolument pas !

Quels sont vos passions, vos loisirs ?
Dans la vie, ce qui me passionne le plus c’est quand même mon boulot, l’économie en général : c’est un peu dévorant comme passion ; par exemple, écrire des billets sur mon blog est devenu un loisir, c’est un peu obsessionnel j’avoue…

Une thèse en cours sur la mobilité des chercheurs.

"Je suis en train de diriger une thèse sur la mobilité géographique des enseignants-chercheurs sur les trente dernières années, et contrairement à ce qu’on pourrait penser, je suis plutôt dans le cas général : les docteurs qui poursuivent dans l’enseignement supérieur restent majoritairement dans leur région d’origine. Ce n’est pas spécifique à l’enseignement supérieur, mais plutôt à l’âge de fin d’études : la mobilité géographique augmente avec le niveau de diplôme, jusqu’à bac +5 (entre 22 et 25 ans), mais après l’obtention du bac +8 elle diminue, quand on a commencé à faire sa vie."

Olivier Bouba Olga,
Professeur des universités et doyen de la faculté de Sciences économiques.

Publié par webmaster

Dernière mise à jour le 12 février 2013


Faire de la recherche, c’est rester un éternel étudiant

Pour en savoir +

Recherche d'un article


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr