Le passage à l'euro

Le traité de Maastricht sur l’Union européenne (1992) instaure l’Union économique et monétaire et établit les fondements de la monnaie unique. Cette union se réalise en trois étapes :
- la première étape s'achevant au 31 décembre 1993, libéralise la circulation des capitaux ;
- la seconde étape, à partir du 1er janvier 1994, instaure une coordination renforcée des politiques économiques, visant à assurer la convergence des économies des Etats membres préalablement nécessaire à l'utilisation d'une monnaie unique et s'accompagne de la création de l'Institut monétaire européen chargé de préparer le passage à l'union monétaire ;
- la troisième et dernière étape est celle de la création d'une monnaie unique au 1er janvier 1999, et de l'établissement d'une Banque centrale européenne.


>>>
Rejoignez le site sur l'euro préparé par la Banque Centrale Européenne

 

 

accueil >>>

A partir du 1er juillet 2001, les banques et les établissements financiers fournissent des chéquiers en euros à leurs clients.
En décembre 2001, les commerçants reçoivent des fonds de caisse en euros pour être en mesure, dès le 1er janvier 2002 de rendre la monnaie en euros. Le 15 décembre 2001, avec l'opération "Les premiers euros", les banques et les bureaux de poste proposent des sachets contenant 40 pièces en euros vendus 100 francs (15,24 euros). Fin décembre 2001, les banques et la Poste adaptent les distributeurs de billets à l'euro pour que des euros puissent être retirés dès le 1er janvier 2002.
Le 31 décembre 2001 à minuit marque l'introduction officielle des pièces et des billets en euros dans les 12 pays de la zone euro : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas et Portugal.
Le 1er janvier 2002 : l'euro est là. Les pièces et les billets sont mis en circulation. Pour faciliter le retrait des pièces et des billets en francs, les commerçants commencent à rendre la monnaie en euros. Les paiements en chèques, virements et cartes bancaires se font uniquement en euros.
A partir du 17 février 2002, à minuit, les paiements en pièces et billets en francs ne sont plus autorisés. Jusqu'au 30 juin 2002, les pièces et billets en francs peuvent être échangés gratuitement auprès des banques, de la Poste et de la Banque de France. Après le 30 juin 2002, ces échanges pourront être effectués gratuitement au Trésor Public, à la Banque de France et à l'IEDOM, pendant 3 ans pour les pièces et pendant 10 ans pour les billets.

 

Ainsi, depuis le 1er janvier 1999, l'union monétaire est une réalité. Une politique monétaire unique est mise en oeuvre par l'Eurosystème (ou Système européen de banques centrales) formé par la Banque Centrale Européenne, installée en Allemagne à Francfort sur le Main, et les banques centrales nationales des pays membres. L'euro a été introduit en tant que monnaie légale et les monnaies des Etats membres participants sont devenues des subdivisions de l’euro. Depuis le 1er janvier 2001, la Grèce a adhéré à la zone euro ; ce sont donc douze Etats membres qui mettront en circulation les billets et les pièces en euros.

>>> site de la Banque Centrale Européenne

En décembre 1995, les 15 Etats membres de l'Union européenne adoptent le nom de la monnaie unique : l'euro. Ils fixent également les conditions, le calendrier et les modalités de passage à cette monnaie unique.

Ce passage à la monnaie unique se fait en deux temps :
- le 1er janvier 1999, l'euro devient la monnaie unique de onze pays européens et les taux de change des monnaies participantes sont fixés de manière irrévocable (1 euro = 6,55957 francs français) ;
- le 1er janvier 2002, les billets et pièces en euros sont mis en circulation.

 


Charte graphique du symbole de l'euro

source : www.monnaiedeparis.fr
Le passage du franc à l'euro en pratique :
le calendrier français